04 décembre 2008

Ma Dame

Ma Dame,je traine avec depuis trop longtemps
Pourtant je reste dans son sillage,je vis l'instant
Amoureux de la Femme je voulais qu'elles soient toutes mes Dames
Le scénario pré-écrit mais avec elle j'ai oublié la trame
Issus de cette misère affective que fut mon commencement
J'ai hérité de ses fardeaux qu'elle combat avec acharnement
Ma Dame je ne lui dit jamais "je t'aime"
"Aime moi" est ma seule réponse quand elle me le dit quand même
Elle en a du courage de supporter toutes mes anomalies
Moi je préfère me dire que c'est de la folie

 


 

Ma Dame s'occupe de moi,subvient à mes besoins
Elle façonne ma crinière,me persuade que cette vie le vaut bien
Pas facile dans cette relation tellement atypique
Où on ne fait même pas l'amour,où juste on nique
Où les névroses et les excès prennent souvent le dessus
Où le silence est d'or,où tous les autres sont des intrus
Ma Dame je ne l'aime pas,je la fait vivre,sourire et pleurer
Elle m'honore de sa présence,et je survis à ses cotés
Et toujours cette question qui continue de me hanter
Pourquoi y'en a tant qui sont venues,pourquoi seule elle est restée

 

Toutes ces Dames qui m'ont croisé,qui ont apprécier
Tous ceux qui médisaient,qui trouvaient matière à jalouser
La vérité est que je suis soluble dans le temps
Qu'une fois la surprise passée,le "t'es chiant" arrive rapidement
Ma Dame ne le dit pas,surement ne le pense pas
Mais le temps joue contre moi,plus elle grandit et moins j'y crois
Petite déjà elle rêvait de son beau prince charmant
Pour aujourd'hui finir avec un Rastaman qui ne sait pas vivre avec son temps
Sa présence est vitale,mais son absence surmontable
C'est le genre de paradoxe qui me rend aussi insupportable

 

 



Posté par Lidj à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Ma Dame

Nouveau commentaire